Le Comité Dame: objectifs

Le Comité Dame: objectifs

C’est du sérieux:
  1. Promouvoir l’image de la femme dans le secteur pétrolier avec séminaires, conférences et ateliers, j’adhère sur le fond mais j’attend de voir la forme.
  2. Appliquer une politique sociale au nom de l’entreprise auprès des plus démunis, “lutter contre la pauvreté et les souffrances humaines”. No comment.
Il y a du boulot! Au secours, j’ai signé pour me reposer dans mon rôle de Bonemine, mais là entre les enfants, les réceptions et le CD c’est foutu.
Ma mission à moi: la cohesion du groupe, motiver les femmes (y compris les expat wives) pour rejoindre le comité, “aider” à choisir les projets, en suivre la réalisation, être présente le plus possible sur place (mon principal soucis) et probablement motiver le DG.
Sur place ça veut dire, les orphelinats, les écoles, les hôpitaux et autres fondations qui bénéficient de notre aide.
Dans la forme notre aide se traduit par des constructions ou réhabilitations de locaux avec la maîtrise d’ouvrage de la société (donc pas de corruption), des dons de matériel médical, du parrainage scolaire avec une fondation qui forme des jeunes filles aux métiers scientifiques, et contributions à des des projets d’autofinancement comme un poulailler ou un congélateur, entre autres… Et bien sur une opération cadeaux de Noël dans des écoles défavorisées. Respect pour ces femmes qui y sont impliquées en plus de leur job et de leur famille.
Et moi j’ai un agenda qui se remplit, dîner de présentation de “Marraine” (oui c’est comme ça qu’on m’appelle je vous jure) au Comité le 6, voyage à l’hôpital de Tokalo le 13 pour remise des dons et réception chez moi des employées femmes de PetrolCo le 20. Départ en vacances en France le 22 ouf!!! Oui toutes ces dates sont pour octobre 2016.
Mais ce n’est pas fini dans la forme, il y a aussi l’uniforme.
Chaque année pour le 1er mai l’entreprise fait imprimer un tissus wax (pagne africain) et fait confectionner une tenue par employé dans THE tissus de l’année. Vous n’osez pas y croire, mais si, vous devinez bien la suite… Une fois les tenues réalisées, ce sont les Dames du Comité qui sont chargées d’en faire la présentation officielle au DG (je ne suis pas sure qu’Eddy soit au courant 😂). Comme je n’étais pas arrivée le processus de présentation a pris du retard mais mes mesures viennent d’être prises par la couturière… Dès que ma robe est prête “on verra les disponibilités du DG”. Ca rigole pas!
Il n’y a que moi qui n’ai pas encore ma robe, tous le monde portait deja LA tenue le 1er mai 2016, y compris Eddy. Ce n’est qu’une question de “protocole”.
Et en plus, il est moche ce tissus ca m’énerve. Des wax il y en a des canon, alors POURQUOI celui-ci? Il est temps que Marraine s’implique encore un peu plus dans le Comité et mette son grain de sel pour le tissus 2017. Euh en fait non … j’ai assez comme ça.
Je vous promets une photo de la robe, en attendant voici la chemise du boss…
Bisous à toutes et bonne journée.
img_2007

L’après-réception

Good Morning!!! (Theodora Trotter, c’est moi, ne vous inquiétez pas, c’est Bonemine)

Allez, lundi matin. Courage à toutes…

L’après-réception

Réveil normal dans les chambres et puis oups! Certes nous ne vivons pas à la maison depuis longtemps mais nous commencions à prendre des habitudes et surtout des repères. Et là, on ouvre la porte côté réception (entrée, couloir, salon, cuisine) et on n’est plus chez soi: tous les meubles ont changé de place. Dans la cuisine, on ne peut rien attraper dans le frigo ni les congélateurs (tient? il y a un congélateur de plus?). Et oui il y a BEAUCOUP de restes et ma consigne la veille au soir était “on ne jette rien!”. A 23h, une fois toute la maisonnée rassasiée (employés, enfants et mari), on a stocké. Et ce n’est qu’au moment du petit dej que je me rends compte de l’ampleur du surplus.

Mais il n’y a pas que ça, tout est dégueu. Vraiment dégueu. Les plans de travail de la cuisine sont gras, le sol pas top… Le truc avec le marbre, car oui c’est du marbre partout, sol et plan de travail oui (bô, léger, discret ;)), c’est qu’on ne distingue pas trop à l’oeuil nu, c’est surtout au toucher que ça ne le fait pas du tout, ou à l’adhérence des semelles. Vous y êtes là? miam!…  Au lieu de hurler “A taaaaaable” comme Fabienne Lepic, c’est “Personne pieds nus ce matin, mettez vos tongs!” qui sort. Je hurle beaucoup plus ici mais ça ne sert à rien ON ne m’entend jamais. Il faudra que je vous fasse un plan de la maison, il a trop de portes, trop de couloirs et de placards en bois qui bloquent mes doux messages.

Alors que je commence à me demander par où je vais commencer à nettoyer le plus vite possible avant que le reste de la famille ne déboule (pieds nus of course) et ne contamine les chambres (1- les plans de travail, 2- les sols) Carson arrive!!!! 😇 (yes I’m blessed). Nous sommes samedi 9h du matin il vient en heures sup, ouf!!!

Pendant qu’Eddy et les enfants s’occupent soit à faire des courses chez City Sport, soit s’isolent dans leur chambre à l’abri de toute instruction intempestive, Carson, les gardiens et moi passons 4h à ranger le trop de bouffe dans des sachets congelation en portions pour 8 personnes (pas de cuisine à faire pendant 15 jours au moins), lessiver les surfaces planes et réarranger les meubles. Carson a pu repartir ensuite profiter de la fin de son we en famille et nous avons déjeuné vers 15h dans une maison presque propre.

Dis, c’est quand la prochaine fois?

10 jours plus tard:

On a gardé le congélateur supplémentaire apporté pour la soirée, il est toujours plein … Ah oui, la prochaine fois c’est demain: diner assis pour 20 personnes.

Le coiffeur

Le coiffeur

Bon, 80 personnes à la maison ce soir et j’arrive après eux. Premier impératif être prête avant de passer la porte.
Je ne connais rien de tel, personnellement, pour me sentir en mode “représentation – cool/je suis à l’aise” que le coiffeur. A chacune son truc, c’est pas avec mon metre 80 et mes 50 kilos 😜 enfin non l’inverse 50-80, mais non faut pas exagérer non plus, disons 60-60 (ce qui n’est deja pas trop glamour et dur à conserver) que je me sens au top dans une robe de cocktail, d’autant que les talons hauts sont du coup obligatoires. Côté maquillage j’ai l’impression que je prends 10 ans dès que je dépasse “crayon-rimmel-blush”, bon ok on ajoute l’anti-cerne qui peut s’étaler sur les joues.
Il ne me reste alors que la coiffure. Mais, 80% d’humidité, le cheveu fin, long et plat: qu’est-ce qu’on fait? Il faut couper, restructurer. Non n’y pensez pas, j’ai tenté le chignon en Juillet, même Eddy ne m’a pas reconnu (trop Simone Veil ).
10h30, j’appelle le salon de coiffure que ma copine Lara m’a conseillé. Il y a de la place dans 15 minutes. Youpiii, j’y file. Mon coiffeur c’est Roger et évidemment, la spécialité du salon c’est défrisage, traitement pour cheveux très secs et abîmés (victimes de défrisage), tresses et extensions. Quand Roger me voit il comprend tout de suite: c’est pour un brushing. Comme je n’ai peur de rien je lui dis et on coupe aussi…
Là, je vais vous décevoir, il n’y a rien à dire de particulier, je suis ressortie jolie comme tout une heure plus tard (le cheveux lisse, gonflé, léger, courbé comme il faut avec un mouvement naturel = Jennifer Anniston quoi, en plus court). A 19h avec l’humidité de la journée c’était deja moins fourni mais avec assez de tenue pour le reste de la soirée.
Je sais vous voulez des photos mais je n’en ai pas. Pour que vous n’imaginiez pas n’importe quoi, je portais : une robe bleu marine comptoir des cotonniers, des escarpins noirs, des boucles d’oreille un peu longues, un coup de Rimmel, le sourire et l’assurance de savoir que j’étais bien coiffée.
Gros bisous again.
PS: Eddy c’est mon mari  😂 😂 😂

Préparation de ma première réception

Préparation de ma première réception

Vendredi matin 8h05 direction le marché aux fleurs; mais non; demi-tour, il faut que je passe à la banque: je dois oublier la notion de “contactless” et garder les cartes de crédit uniquement pour les grosses courses aux supermarchés. Bon, retour au marché aux fleurs.

Quel cirque vu le grand nombre de fleurs dont j’ai besoin!!! Je choisis quand même et Magic mon chauffeur (c’est pas son vrai nom mais ça lui va bien) arrive à ma rescousse. Magic c’est le chauffeur des “madame DG”  depuis-depuis. Il connait toute la ville et même le pays, mais aussi toutes les adresses utiles pour, jouer au golf, amener les enfants au caté, acheter un tournevis, trouver un encadreur et même les adresses des maisons de mes nouvelles copines car c’était aussi celles de la “dame d’avant”.

C’est Magic qui négocie le prix des fleurs, j’aurais voulu disparaitre. Moi j’aime quand les prix sont affichés: on fait un sourire à la vendeuse/vendeur, on a une ou deux questions et c’est tout, même pendant les soldes. Evidemment ce n’était pas le cas et de toute façon c’est la négo qui fixe le prix puisque tout le marché s’en mêle.
Apres bien des “mon frère”, des “tu me tues là”, “il faut bien vivre”, “mais ça n’est pas bon là”, nous sommes arrivés à conclure, puis nous avons baisser tous les sièges arrière du 4×4 pour charger sans les abimer les balisiers, alpinas, oiseaux de paradis, heliconias droits et pendula (becs de perroquet), anthuriums et roses de porcelaine.
De retour à la maison vers 9h30, je n’étais plus maître à bord. Le traiteur était là avec son équipe de déménageurs pour réarranger le salon (150m2) et mon ménager avait endossé son rôle préféré: “the butler”, un Mr Carson modernisé mais pas trop, un vrai chef d’orchestre. En plus c’est lui et lui seul qui se charge des compositions florales, topissime! (photos sur Instagram) Bien sûr on me demande mon avis mais je vois bien que je ne sers pas à grand chose. Je file donc chez le coiffeur et la journée s’enchaîne: tournée des écoles, déjeuner à la maison dans un coin de cuisine exceptionnellement, et comme c’est vendredi, la compagnie d’Eloise (voulez-vous que je vous refasse les emplois du temps des 3 kids?).
A 15h j’étais coiffée, maquillée, habillée: robe de cocktail et tongs aux pieds. Il ne faut pas exagérer, je fais du vélo en talons mais je ne trottine pas dans une maison démesurément grande toute une aprem…
17h réunion parents-professeurs au lycée pour la classe de 2deC, très bonne classe parait-il (ouf!), toute pomponnée et en talons cette fois. Je n’ai donc eu aucun problème pour être élue déléguée  (je plaisante, mais je me suis mise en suppléante comme pour Paul en 4e).
Et je suis arrivée chez moi comme une fleur, toute prête, à 19h. La fête battait son plein, buffets dressés, 80 personnes et on n’attendait plus que moi pour le discours d’Eddy et la présentation de la famille.
Elle est pas belle la vie?
Du coup j’ai en stock à vous raconter le coiffeur et l’après fête (c’est Mr Carson qui s’est couché en dernier…)
Gros bisous à toutes,
Thea

Le Comité des Dames

Le Comité des Dames

C’est un organisme qui regroupe les femmes employées de PetrolCo et qui fait officiellement parti du Comité d’Entreprise. Vu le secteur d’activité, les femmes ne  représentent que 4% des effectifs de la société au Cameroun.

C’est peu en effet, mais ne partez pas en lutte armée: il y a peu de femmes qui pourraient travailler sur sites pétroliers on shore ou off shore et encore moins qui le souhaiteraient. Les membres du Comité des Dames sont donc toutes en poste dans les bureaux de Douala, à tous les niveaux hiérarchiques (enfin non, pas vraiment au top top) et dans tous les domaines (ça c’est vrai: ingénieurs, avocats, comm., compta., secrétaires…).

Le CD (Comité des Dames ;)) s’occupe “depuis depuis” de gérer le budget pour les œuvres caritatives. C’est donc du lourd et du sérieux malgré le nom qui fait sourire. Mais évidemment elles ne s’entendent pas entre elles, sinon ça ne serait pas drôle. Il y a des clivages:
Jeunes/vieilles (n’ayons pas peur des mots),
Cadres/non cadres,
Anciennes/nouvelles (avant/après les fusions successives des 10 dernières années),
Et sur le choix des projets, entre autres.

Donc pour calmer le jeu et avoir un regard sur le choix des dépenses il est fort apprécié (hum hum, it’s not really an option ;)) que l’épouse du DG, The Première Dame (moi, quoi!) soit la “marraine” du comité. En charge de tout regarder, OK, et d’apaiser les tensions, me v’la bien!!!!

Je rencontre la présidente élue et son équipe la semaine prochaine… Affaire à suivre.
Merci pour vos p’tits mots et encouragements (j’adore 😊).

Bisous à toutes,

Thea