8 mars: Journée de la femme

Le 8 mars 2017


C’est le jour J. Magic (le chauffeur) est allé récupérer ma ceinture chez Gabrielle pendant que j’étais au bureau le matin. Rendez-vous à 14h30 à la cantine de la base principale de PetrolCo. Je suis pile pile à l’heure pour:

1- Présentation sur les indemnités de congé maternité.

La révolte gronde car l’administration camerounaise s’est arrangée pour que les femmes en congé mat payent autant d’impôts alors que leur salaire réel est moindre.

2- 15h30 Présentation des produits naturels bio de Aïcha Beauté Nature.

par Aïcha elle-même. Voici quelques perles:

  • “Arrêtez de dépenser des fortunes en crèmes Clarins et enduisez-vous à la place le corps et le visage d’huile de sésame naturel Aïcha Beauté Narure Bio.”
  • “Constipée? sécheresse vaginale? – Avalez une cuillère d’huile de sésame Aïcha Beauté Nature Bio.” C’est aussi un “remède” contre le diabète, enfin,  l’huile de sesame ou les graines de sésame on ne sait plus trop. Et je ne veux pas savoir ce qu’elle veut dire avec la “protection contre les dommages de l’ADN”.
  • “Votre mari manque de tonicité sexuelle? – Faites lui des tisanes de feuilles de Moringa Aïcha Beauté Nature Bio, qui améliore le système immunitaire des malades du SIDA, fait baisser la glycémie, fait baisser la tension artérielle….”
  • Je ne vous dis pas tout ce qu’on peut faire avec le beurre de karité 150% bio de Aïcha Beauté Nature 😳.
  • Et pour finir, “pour traverser le jardin du sorcier sans mauvais sort utilisez de l’huile de Neem Aïcha Beauté Nature Bio. C’est aussi un spermicide très efficace.” Il parait que ça sent une odeur terrible…

Je me demandais si j’étais la seule gênée et sceptique par toute cette presentation? Et bien oui vu le nombres de questions que l’assemblée n’a pas manqué de poser à notre conférencière-entrepreneuse!!!!

Du coup on a pris du retard sur la suite du programme.

3- 17h Election de la plus belle tenue.

Je fais partie du jury avec Eddy qui vient d’arriver pour l’occasion, Monsieur DG en personne. Nous devons noter sur 10 l’originalité et la finition des vêtements.

4- 17h30 Election de Miss PetrolCo.

Le même jury (2 hommes et 4 femmes) mais cette fois il y a 5 notes sur 10 à donner. Quelle rigolade! Et quelle leçon pour une française comme moi un peu coincée. Ce n’est pas le physique qui est noté mais la bonne humeur, le jeu, la capacité à s’entendre et à savoir se mettre en valeur avec humour et justesse en toutes circonstances. Bien sûr, le sourire, la démarche, l’assurance et le port de tête comptent aussi. C’est un vrai moment de détente, une partie de plaisir pour l’assemblée (une trentaine), les participantes et les membres du jury.

Un tableau Excel calcule et désigne les gagnantes et les dauphines qui repartiront avec des cadeaux chacune. Le premier prix étant un four à micro-ondes.

5- 18h30 Barbecue

Dans le jardin, toujours très équilibré: brochettes de poisson, cuisses de poulet (ça va encore) frites de pommes de terre et de plantains (ça va moins) et the shawarma special du cuisinier: boulettes+frites+mayo+piment+ketchup (si si je vous jure, tout ça dans une pita). C’est pas bon mais c’est très sympa.

Conclusion

C’est ça la journée de la femme?

Et pourquoi pas? Si le féminisme n’est pas la recherche d’une homogénéisation homme-femme mais plutôt le respect, la reconnaissance et la liberté des femmes autant que des hommes (avec un salaire égal à compétences égales bien sûr).

On peut être féministe, participer à un concours de miss et gagner un micro-ondes, si ça nous plaît! 

Mais seulement si on veut on est d’accord…

Bisous à tous,

Thea

La réunion parents professeurs de rentrée

La réunion parents professeurs de rentrée

Il est temps que je vous raconte celle-ci car les conseils de classe du 1er trimestre commencent déjà.
C’est du très classique si vous avez des enfants dans les lycées français de l’étranger. Cette réunion a lieu en fin de journée-début de soirée, environs deux semaines après la rentrée et c’est parents only. En général il y a un niveau par jour. Trois enfants, donc trois “cinq à sept” de bloqués. La maison doit fonctionner sans moi pendant ces heures critiques. Ben oui critiques, tous le monde est crevé, en plus “il fait chaud Maman tu ne te rends pas compte”, les garçons ne veulent pas faire leurs devoirs, tu ne supportes plus de les voir chatter sur iPod, iPad, ordi, téléphone pendant que toi tu vérifies Pronote. C’est aussi l’heure du “qu’est-ce qu’on va diner?” et donc du “mais qu’est-ce que je fais ici?”.

Ouep, en fait c’était bon d’avoir une excuse pour dire: “Je m’en moque, débrouillez-vous, moi je vais à l’école! Bisous, bisous mes chéris.” Et de sauter dans la voiture conduite par Magic.

Les étapes:
1- Arrivée dans la salle polyvalente.
2- Speech du proviseur (il fait chaud et on n’est pas très bien installé).
3- Présentation de l’équipe pédagogique.
4- Questions d’ordre général: la sécurité bien sûr et only car il n’y a pas de cantine…
5- Rendez-vous dans les classes avec l’instituteur ou le professeur principal.

Je laisse tomber le primaire, Lila en CM2 a un maître top et les parents ça va (à part deux psychopathes comme partout qui trouvent que les enfants n’ont pas assez de devoirs et n’utilisent pas assez leurs manuels).

Je vous raconte donc les Secondes, 1er enfant au Lycée chez nous, je suis donc plus attentive aux info et au déroulement des opérations. Les salles de classes sont indiquées sur un panneau dans la cour, je ne sais déjà plus si Clovis est en Seconde B ou C et je ne connais aucun des parents d’élèves donc je l’appelle pour savoir. C’est C. Deuxième étage, escalier extérieur, 30 degrés à 18h, il fait nuit, il n’y a pas d’éclairage, je suis maquillée, coiffée et sur des talons de 10 cm. C’est la fameuse soirée avec cent personnes qui m’attendent à la maison. Allez, je monte!

Entrée remarquée, mais je ne suis pas encore en retard. Les places du fond sont prises je m’assieds donc devant. C’est bien pour voir les profs de près mais super nul pour rencontrer les parents car je leur tourne le dos. La prof principale, mathématiques, est là. Elle a l’air d’être dynamique, motivée, charmante, souriante, organisée, sympathique, dans la trentaine: tout va bien.
Les profs se succèdent, se présentent rapidement. On en voit la moitié, c’est déjà pas mal (je rappel que c’est un standard Lycée français AEFE). Il y a bien des absents qui n’arrivent que la semaine prochaine et un congé mat jusqu’à Noël qui sera remplacé. Génial! Bon, le remplaçant de DNL* qui doit faire cours en anglais ne parle pas anglais mais c’est un super prof d’Histoire Geo 😉

Enfin, on arrive à l’élection des parents délégués de la classe. Consensus timide, poli mais ferme: nous sommes quatre parents a bien vouloir s’en charger, deux délégués et deux suppléants. Parfait? Mais non car madame Machin, super prof principale veut un combat de parents, de vraies élections avec votes à main levée. Elle continue à encourager le reste des parents à se présenter, mettant en oeuvre toutes ses qualités mentionnées ci-dessus. J’hallucine. Heureusement pour moi c’est sans succès, car l’heure tourne et je suis attendue sur mes talons, la robe déjà un peu froissée et le brushing presque à plat.

Bises à toutes,
Thea

*DNL: Discipline Non Linguistique
Ce qui n’apporte rien à la question: “mais qu’est-ce que c’est?”. Clovis a normalement 4heures d’anglais supplémentaires par semaine en option Européenne, une heure de cours d’anglais et 3 heures de DNL, une autre matière que l’anglais enseignée en anglais. Cette année c’est Histoire-Géo mais en français jusqu’à Noël 😉

L’échange

L’échange

Fêter l’anniversaire de Clovis 15ans en arrivant à Douala…
Eddy se dit qu’un T-shirt serait sympa, vu que c’est le seul vêtement qui passe chez les ados ici. Essayez de trouver un garçon entre 8 et 18 ans qui porte autre chose pour aller à l’école française! Oui ici aussi il n’y a que la nôtre, d’école, où les enfants n’ont pas d’uniforme. Je trouve encore que c’est bien dommage mais bon.
Donc le soir du B Day, Eddy passe chez Citysport à l’arrache en sortant du bureau plus tôt, trouver le cadeau. C’est “The” magasin de sport multimarques (pas des imitations) de Douala.

Le cadeau: un T-shirt Levis très sympa mais trop grand. On peut l’échanger, le père et le fils sont déçus mais ça va s’arranger.

Le mercredi après-midi suivant je retourne chez Citysport avec Clovis (cette fois-ci on essayera). J’ai aussi le teeshirt trop grand, le sac d’origine et le ticket. Je vais directement à la caisse, j’explique, je montre l’article et le sujet et “pas de problème”.

Mais voilà, c’est un S et il n’y a pas de XS. Clovis essaye toutes les marques cool du jeune surfer passionné (Billabong et QuickSilver c’est tout) mais c’est le même problème, le S reste trop grand. Dans le coin promo du magasin il y a plein de fins de série. Une vendeuse sympa m’y entraîne et là on découvre la perle rare: le t-shirt avec photo vintage de James Dean mais qu’on a recouvert de tatouages. C’est son préféré (évidemment) qui va forcément plaire à son père (euh vraiment?), mais bon il est en solde. On peut donc en prendre un 2e très sympa aussi avec des voitures. Il faut maintenant se dépêcher car le programme du mercredi avec les trois kids est chronométré donc je file à la caisse et là (Pause).
Problème:
Theodora rend un teeshirt à 24900 et achète 2 teeshirts à 15000 chacun et un grip pour raquette de tennis à 7000. Combien doit-elle sortir de son porte-monnaie pour pouvoir quitter le magasin avec ses achats?

La jeune femme à la caisse m’explique qu’il faut que je remplace par exactement le même montant. “?”

Mais les deux tee-shirt plus le grip pour la raquette de tennis ça fait 12100 de plus (au fait, je parle en francs CFA), je ne peux pas vous payer la différence? Du coup elle appelle une autre caissière et le vigile, prend un papier, fait des calculs, et me dit: Il y a 8100 de différence entre les tee-shirts. Mais je sais ça, je prends aussi un 2e teeshirt et un grip pour raquette de tennis. Visages fatigués face à moi: Il faut trouver un produit de 8100 francs à acheter dans le magasin.
Moi: Est-ce que c’est possible de faire le total d’aujourd’hui, de déduire le prix du tee-shirt rendu et de régler la différence? L’impératif: ne pas montrer son impatience, garder le sourire, rester polie et vite renvoyer Clovis avec Magic (le chauffeur) enchaîner le programme des enfants puis venir me rechercher au magasin car je sens que ça va être long….
La caissière reprend un papier, refait des calculs et me redonne la différence entre les tee-shirts, 8100. Si si je vous jure. Avec le sourire toujours, je lui dis, est-ce que je peux vous régler les 5100 de différence pour les tee-shirts et je paye le grip en plus. Mais ça ne va pas non plus parce que son problème c’est qu’il y a une différence de 8100 entre le teeshirt à rendre et un des deux autres teeshirts. Elle est embêtée, et moi je garde mon calme, je lui dis, on va bien trouver une solution (surtout ne vexer personne, d’autant que le vigile n’a pas l’air commode).

La clé de l’adaptation ici c’est de ne surtout pas être impatient et avoir du temps pour tout. Comme j’ai réglé le problème de l’emploi du temps des enfants grâce à Magic, je suis confiante.
Heureusement pour moi, en allant chercher le cahier des comptes (grand format rayures Sieyes ;)) la manager descend des bureaux avec la caissière. Je les laisse discuter, tous les 4, entre eux (je suis toujours très zen, aimable, confiante,… 😤) et là grand sourire de la responsable du magasin: il n’y a pas de problème madame, il reste 12100 à payer. OUF!!!
Gros bisous à toutes,
Théa

Le marché aux fleurs de Bonapriso

Le marché aux fleurs

Bonjour bonjour
C’est encore moi…
Imaginez une petite rue dans une grosse ville africaine, mais si vous en avez toutes déjà vu à la télé dans un reportage, avec des petites échoppes alignées les unes à côté des autres, (photo à la fin du mail). Sauf que là on est au “marché aux fleurs” de Bonapriso. C’est à dire, une quinzaine de vendeurs côte à côte, pas de mur de devanture, c’est ouvert sur la rue, et vaguement une cloison entre chacun (3 à 5m2 maxi).
Pour moi aller acheter des fleurs c’est me préparer à partir au front. Courage, on y va Magic! (c’est le chauffeur de Madame DG depuis depuis pour celles qui auraient oublié). On arrive et là, au lieu de se garer,  je lui demande de faire un premier repérage sans sortir de la voiture en roulant doucement devant les fleuristes. Grosse erreur, c’est pire! ils m’ont tous vu passer et regarder à travers la vitre.
Quand je descends ils se raboulent tous pour me montrer leurs pièces maîtresses ou leurs compositions pour centre de table, il faut parler plus fort que le voisin et je ne sais plus où donner de la tête. Heureusement, certaines échoppes sont spécialisées en raquettes et couronnes pour les enterrements. Ils savent que je ne suis pas là pour eux. Ouf! Pas parce que je n’ai personne à pleurer (à part sur moi-même de temps en temps, très rarement of course et je touche du bois) mais parce que ça fait quand même moins de monde sur mon marché: fleurs locales, coupées avec très grande tiges, et sans bouquet car c’est Carson only qui s’occupe des compositions.
Cette fois-ci Magic ne veut pas s’en mêler, conclusion même prix que la semaine dernière, pour deux fois moins de fleurs. Et pourtant je repars avec l’impression que c’est à cause de moi, exploiteuse de travail sous-payé, là tout de suite maintenant, que l’Afrique presque toute entière reste pauvre.
Oups, je veux dire en “voie de développement” bien sûr, des PVD quoi, depuis 50ans ou presque que l’on apprend ça en cours de géographie. J’aurais aussi pu dire LE mot “sous-développé” (underdeveloped countries selon Harry Truman en 1947) ou “pays du tiers monde”, ou encore me sentir responsable du faible IDH des nouveaux PMA…. (Tiers Monde étant une expression française qui date des années 50 en référence au Tiers Etat, doit-on s’attendre à une révolution du monde entier contre nous les PDEM 😱).
STOOOOOP!!!!! Je vais faire des cauchemars c’est certain. Le sentiment de culpabilité sera parti d’ici ce soir, il faut juste que j’apprenne ou que je délègue, mais pas celui d’avoir oublié tous mes cours de géo politiquement correctes😝.
Je vous laisse, tout en sachant que vous devez penser: “la pauvre, elle doit vraiment s’ennuyer intellectuellement pour se prendre autant la tête!”
Gros bisous à toutes,
Thea
PS:
Au cas ou vous auriez perdu votre français au profit de l’anglais:
PMA: pays les moins développés
PDEM: pays développé à économie de marché
IDH: indice de développement humain créé par les Nations Unies en 1990 pour évaluer le niveau de développement humain des pays du monde sur trois critères : le Produit Intérieur Brut par habitant, l’espérance de vie à la naissance et le niveau d’éducation.
Voili-voilou
marche-fleurs-bonapriso