Point Famille Trotter février 2017

Point Famille Trotter février 2017


Ici tout va bien.

Eddy

se détend de mieux en mieux en dehors du boulot, rassuré par une vie qui s’installe tranquillement.

Clovis

a cassé avec sa parisienne, il est donc libre pour “flirter” localement… A suivre comme on peut, sans intrusion, tant que les résultats scolaires sont satisfaisants – nous sommes très classiques comme parents en fait 😉

Phileas

a trouvé ses marques en classe, au rugby, à l’escalade et au foot. Côté coeur, ça roule aussi, pourvu que ça dure. Toujours coincé entre son grand frère et sa “petite” soeur, les déjeuners en famille (rappel: il n’y a pas de cantine) restent quand même explosifs: un changement de place à table, une réflexion limite pestouille ou interprétée comme telle et c’est parti…

Lila

se rebiffe et il va falloir s’adapter. Plus question de porter ni jupe, ni robe. C’est pourtant la saison chaude: 37degrés en moyenne la journée en ce moment. Short en jean ou slim only. 10 ans. Mais pourquoi il n’y a pas d’uniforme?????!!!!!! Et les cheveux longs dans la figure je raconte ou vous voyez le tableau?

J’arrête car Lila c’est aussi et surtout ma championne de la bonne humeur, FaceTime, email ou Snapchat avec ses amiEs, des heures à dévorer des bouquins, une cavalière qui se découvre et se donne à fond.

Môrrice

le chien va bien. On fait avec les petits dégâts dûs à ses frustrations (personne à la maison pour lui) et à ses dents qui poussent.

Thea

Et moi je bosse à mi-temps tous les matins. Le bonheur:

  • Tout un univers à découvrir.
  • Délégation obligatoire ou presque des tâches ménagères.
  • Admiration des enfants.
  • En plus comme je n’ai rien à me mettre pour aller au bureau I HAVE TO go shopping. 🙂 🙂 🙂 Mais pas à Douala….

Je débarque à Londres avec les kids 3 jours à la fin du mois. Vous serez rentrées de vacances et je compte bien vous voir et rattrapper toutes les petites et grandes histoires que j’ai manquées.

Bisous à toutes,

Thea

PS: rappelez-moi de vous parler des pagnes du 8 mars…

 

 

Môrrice est arrivé (eh eh eh!)

Môrrice le chien.


Oui j’ai été prévenue.

C’est un nouveau personnage qui j’espère ne sera pas trop envahissant. L’organisation du voyage de retour avec le chien est assez compliquée pour que l’arrivée à bon port soit forcément un soulagement.

De courte durée? Oui.

Môrrice, Labrador sable/blond/blanc/jaune (c’est comme vous voulez) de 4 mois et demi est “vraiment trop chou!”. Alors il est très mignon certes, il a pris un bon choc thermique en passant de -5 à +35 et nous suit partout. Mais comme tout chiot Labrador, une furie sommeille en lui et là, même les enfants se mettent à hurler “non Môrrice! NON NON NON!”, à tirer sur leurs affaires qui traînent, puis à s’engueuler entre eux parce qu’ils n’arrivent ni à sauver leur tong, leur basket, la petite culotte, le Freegun ou la chaussette sale, ni à lui faire lâcher la moustiquaire dans laquelle il s’est emélé, ni à le faire descendre du lit sur lequel il a sauté (avec la moustiquaire) … Total Chaos!

Comment un jeune labrador peut détruire votre maison.

Il n’y a que moi pour le calmer mais j’ai les marques de ses dents de laits pointues pour prouver que ce n’est pas si simple.

Dans le salon, où on retrouve les calçons et chaussettes que nous n’avons pas interceptés, on a du mal à se poser dans un canpé, sauf quand le chien dort…

“Il faut l’éduquer!” mais oui, ça aussi on me l’a dit mais bon… J’y connais rien moi!

Et pourtant il nous aime ce Môrrice et voudrait même dormir avec nous. Philéas a essayé (en cachette) une fois. Avec les ronflements du chien, la peur du pipi (ou pire) sur sa chère descente de lit en laine avec Union Jack et la crainte d’un réveil musclé, il n’a pas dormi beaucoup mon Philou.

Depuis, les enfants n’ont pas appris à ranger leurs affaires, je suis la seule qui y croyait un peu, mais ils ferment très bien leurs portes quand ils entrent et sortent de leur chambre ou des salles de bain.

Sinon tout va bien, la vie reprend son cours avec une chaleur de dingue et l’harmattan* venu du désert malien. Pas une goutte d’eau depuis un mois. L’école, les enfants ça va. La santé ça va. Le mari, comme d’hab. Et moi je n’ai même pas le temps de vous écrire et de vous souhaiter une très bonne année 2017.

N’hésitez pas à me donner de vos nouvelles et bisous à toutes,

Thea

*L’harmattan est, au Sahara et en Afrique Centrale et de l’Ouest, un vent du nord-est, très chaud le jour, plus froid la nuit, très sec et le plus souvent chargé de poussière. C’est un alizé continental. (d’après Wikipedia of course)

PS: mot d’accès friendsOnly56

Et je ne résiste pas à vous envoyer le lien you tube de la bande annonce du film Didier

 

Journée d’action bénévole en famille

Journée d’action bénévole en famille

Nous sommes rentrés la veille d’Europe, mais nous voulions être là pour l’orphelinat Saint Joseph! Notre première action bénévole en famille (n’ayons pas peur du premier cliché: la famille expat BIEN).

Oreste, le meilleure cuisinier/restaurateur français du coin, organise avec le soutien du Rugby Club des Papas (the très connu RCP de la ville) une journée découverte-ateliers de rugby pour les enfants des rues du foyer Saint Joseph. Petrolax (il n’y a pas que PetrolCo dans les parages) prête son terrain de foot avec ses infrastructures, Oreste mobilise ses équipes pour préparer un déjeuner à la française (salades, brochettes de bœuf et poulet en sauce, gratin dauphinois, brandade de morue…) pour une centaine d’enfants. Les joueurs du RCP et les Mini RCP sont sur le terrain dès 9h du matin (il fait déjà 30° ou presque).

AM

Les enfants du foyer arrivent en bus avec Sœur Monique ici depuis 15 ans, successeur de la fondatrice de la mission. Il y a aussi Julien, “le nouveau coopérant” (je ne savais pas que ça existait encore, je rajeunis c’est cool non?) qui est là pour 2 ans, en charge de la gestion et du développement de la mission. Et puis, HEUREUSEMENT, les animateurs habituels des enfants.

Pendant que les RCP members, mini et maxi, sont sur le terrain, les mamans sont aux fourneaux pour préparer les gâteaux (cliché number 2). Il faut aussi trier les vêtements, retrouver les cahiers et crayons et l’enveloppe à donner à l’orphelinat.

Je vous rappelle que c’est le retour de 15j de vacances: donc en même temps on vide les valises, on fait les lessives (un minimum) et mince il n’y a RIEN dans le frigo! Courses à l’arrache avec l’essentiel du jour: des œufs, du beurre, du sucre et de la farine. Retour à la cuisine, vite, vite un gâteau au yaourt aux pommes et des cookies au choc et raisins secs (avec du recul j’aurais dû bêtement faire un mega gâteau au chocolat mais je voulais faire goûter des ingrédients de chez nous. Quoi? Je suis cucu? Oui bon bref, encore une tentative de Madame parfaite à l’eau).

Sans avoir déjeuné, on arrive sur le site à 14h avec un gâteau qui a mis 1h30 à cuire et la moitié des cookies car plus le temps, persuadée que tout était pour le dessert. Lila me soutient ou plutôt me suit depuis le matin avec l’unique espoir de peut être réussir à avoir un playdate en fin de journée quand tout ça sera fini. Le terrain est vide, les enfants sont encore à table dans le réfectoire. Dehors, quelques hommes blancs fument leur clope avec un pastis ou une bière à la main (cliché number 3, resistant: l’expat d’Afrique boit beaucoup et se laisse aller) mais la grande majorité des papas fait le service du dej à l’intérieur.

WAHOU!!!! Bravo les mecs! C’est très joyeux, convivial, mélangé, bonne ambiance… mais aussi BRUYANT et DEGUEU, il y en a de partout (vous me direz, c’est comme à la cantine mais justement je n’y suis pas et ici il n’y en a pas).

PM

Les gâteaux seront pour le goûter. La journée n’est pas finie: les ateliers c’était le matin maintenant on joue. Eddy est liquide, claqué mais heureux, c’est son truc l’encadrement, il a quand même passé son BAFA à 18ans 😉. Clovis et Phileas (15 et 13 ans) suivent le mouvement, ils vont enfin jouer… Pas sur que Philou ait bien capté le but de la journée dis-donc, je le vois râler de loin, il n’est pas avec ses copains. Les enfants du mini RCP sont répartis dans les différentes équipes avec les enfants du foyer. C’est pour ça qu’ils sont là depuis 9h du matin.

Pendant ce temps je rencontre et discute avec Sœur Monique et Julien qui veulent parler de leurs projets à PetrolCo … Là, je redeviens Marraine et les aiguille vers “the Comité des dames”. On se reverra. Mes copines arrivent peu à peu, elles savaient que ce n’était pas la peine d’arriver trop tôt, elles. On papote, on rigole et c’est l’heure du goûter. Au boulot. On coupe les gâteaux puis distribution. Heureusement que les animateurs sont là pour mettre de l’ordre et tout le monde en rang sur 2 files (oui même les mini RCP). Et c’est parti! Il y a même eu 2 passages, un franc succès.

Les mecs sont “à démonter et à repeindre” et à nettoyer aussi. Eddy est impatient de rentrer, mes garçons moins, ils ont retrouvé leurs potes, plein de choses à se raconter et pas du tout envie d’approcher leur bureau. Oui ils sont entre eux, on arrête là les clichés, on ne mélange pas en une journée deux mondes si éloignés. Mais ils ont joué ensemble c’est déjà ça 😇.

Nous quittons le terrain discrètement pendant que les enfants ont droit à une boisson et que les adultes terminent les bouteilles de pastis, “il fait soif” et toujours chaud c’est vrai.

Bisous à toutes,

Signé Thea

PS:

1- Non je n’ai pas de photos.

2- BAFA: Brevet d’Aptitude aux Fonctions d’Animateur.

3- L’organisation “Orphelinat Saint Joseph” pour les enfants des rues, comprend 2 “orphelinat/foyers” de garçons, une ferme de réinsertion avec activités agro-pastorales, et s’occupe du suivi des filles (en générale placées avec de la famille) soit à l’école, soit en formation professionnelle ou en apprentissage avec un système de crèche pour celles qui sont déjà mère.

4- Rappel: j’invente tous les noms de mes personnages bien évidemment fictifs 😘😘